Les cours de KARATE DEFENSE

 

Dojo du Gymnase CHOPIN, 45 rue Emile Bertin 54000 NANCY
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 KARATE DEFENSE

Les katas permettent de s’exprimer à travers des bunkai. Ils nous proposent des passerelles intéressantes entre le karaté traditionnel et le karaté défense. Ce qui permet d'interpréter différentes applications, en fonction des différentes situations, donnant ainsi des applications de percussion, de clés, et de projections et immobilisations.

 

Le KARATE DEFENSE représente une extension de la pratique du Karaté. Pour cela, il doit favioriser la restitution des acquis des pratiquants de Karaté et ceux des disciplines martiales dans leur diversité, tout autant que mermettre à tout à chacun, débutant non aguerri, d'acquérir les comportements techniques et états d'esprit propres à son objet.

 

 

Le KARATE DEFENSE n'est pas une école,  mais plutôt un approndissement technique lié avec une méthode de travail ouverte à tous et non dogmatique.

Les Experts de Karaté d'Okinawa (Japon) excellent également dans la "notion de Défense Personnelle" ou "Self Défense" en utilisant les techniques de karaté que l'on trouve dans tous les kata quel que soit le style.

Ces Experts connus et reconnus mondialement, affirment que la notion de "Défense Personnelle" ou "self Défense" fait intégralement partie du Karaté Traditionnel via une étude sérieuse et approfondie des Bunkai. Ce qui explique aisément la raison pour laquelle, il est difficile de trouver un club proposant des cours de "Self Défense" dans les pays qui sont à l'origine des Arts Martiaux ...

Finalement, tout dépend à quel degré de recherche et de travail nous pratiquons cet Art Martial extrêmement riche et passionnant.

 

 

A savoir que toutes les techniques de "Self Défense" à ce jour, enseignées dans les différentes structures, clubs ou associations proviennent directement des Arts Martiaux.

La "Self Défense" puise ses sources dans les applicatifs de disciplines martiales (PENCHAK SILAT, VIETVODAO, KARATE, KUNG FU, JUJITSU, etc ...), puis interprétée différemment en fonction de l'instructeur en charge de former ses élèves.

La globalité des techniques est judicieusement formalisée dans un "Concept" ou "Système" accompagné d'un discours relatif à la législation (la légitime défense), tout en étant, en corrélation avec le contexte d'insécurité actuel.